Photo : Soazig de la Moissonnière

C’est une première. La première programmation à Pau d’Éric Vigner, notre nouveau directeur artistique. Je veux ici saluer une proposition riche et prestigieuse. Notre ville fait résolument le choix de la création et le théâtre Saint-Louis devient non seulement un lieu où l’on joue mais aussi désormais, un lieu où l’on crée. Je m’en réjouis.

Tout au long de cette saison, Éric Vigner nous invite à une traversée de l’histoire du théâtre ou plutôt des théâtres. 23 levers de rideaux. De grands textes servis cette année encore par de grandes voix. Un voyage qui nous permettra d’entendre ou réentendre au théâtre Saint-Louis, Michel Fau, Stanislas Nordey, Jacques Weber, Pierre Richard, François Morel, Denis Podalydès pour ne citer qu’eux.

Une saison qui nous propose également du théâtre au cinéma et une collaboration renouvelée avec le Méliès où le cinéma vient donner un heureux éclairage sur la période classique française du 17ème siècle. Le 15 décembre, la projection toute la journée du Molière d’Ariane Mnouchkine fait écho à la programmation de George Dandin de Molière ou de Mithridate de Jean Racine.

Une saison qui associe les acteurs culturels de notre agglomération et vise le jeune public avec l’Agora et le théâtre en famille et deux spectacles, Le joueur de flûte des frères Grimm et La Véritable Histoire du Cheval de Troie, à consommer en famille, sans modération.

Une saison de « Rebonds » aussi, avec les centres sociaux ou encore le travail des étudiants du conservatoire sur le théâtre du 17ème et l’apprentissage de l’alexandrin classique qu’ils restitueront lors d’un second Mithridate au théâtre Saint-Louis.

Les avant-scènes continueront de présenter les spectacles avant les représentations avec en nouveauté la participation des professeurs de l’Université de Pau aux côtés des artistes.

Notre volonté, cette année encore, est d’ouvrir les portes du théâtre au plus grand nombre. Aux plus jeunes d’abord avec « Les Enfants du Paradis » une opération qui nous permet d’accueillir gratuitement au théâtre, à chaque représentation, une classe de l’agglomération paloise et des étudiants de l’Université.

Cette nouvelle programmation est une promesse de beaux moments partagés. De rires et d’émotions. Bonne saison à toutes et tous. Bienvenue au théâtre.François Bayrou
Maire de Pau et Président de la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées


C’est un voyage dans l’histoire du théâtre que je vous propose pour ma première saison à Pau, une traversée ludique des grands textes du répertoire français et eu­ropéen, classique et contemporain, des origines à nos jours. Le théâtre est un art vivant qui a toujours su inventer des formes nouvelles pour interroger ce que c’est qu’être humain.

Le théâtre – Les théâtres. Diversité des genres et des époques. Virgile avec la véri­table histoire du cheval de Troie, un spectacle en forme de conte à voir en famille et mis en scène par Claude Brozzoni. Le théâtre classique du XVIIème siècle qui prend toute sa place dans le cadre du beau théâtre à Italienne du théâtre Saint-Louis. La comédie en prose avec Molière et la musique de Lully, George Dandin joué et mis en scène par Michel Fau. La tragédie en alexandrins avec Racine, Mithridate et Sta­nislas Nordey dans le rôle-titre. Le XVIIIème en France qui prend sa source dans la comédie Italienne avec Arlequin poli par l’amour de Marivaux mis en scène par Tho­mas Jolly.

Autres temps, autres lieux. Le XIXème siècle en Europe. Trois farces de Tchekhov et l’immense Jacques Weber mises en scène par Peter Stein. La légende allemande du Joueur de flûte de Hamelin par les frères Grimm mis en scène par Joachim Latarjet. Strindberg et Mademoiselle Julie, chef d’oeuvre du théâtre suédois mis en scène par Elisabeth Chailloux sur fond de désir et de passion amoureuse.

Le théâtre – Les théâtres. C’est l’invention de notre temps. Il peut être éloquent et pourtant sans paroles quand Mathilda May imagine Monsieur X pour Pierre Richard. Truculent quand François Morel joue sur les mots de Raymond Devos dans J’ai des doutes. Hypnotique quand le cinéma et la musique live se mêlent dans Vanishing point inventé par Marc Lainé pour les musiciens du groupe Moriarty et l’actrice Marie-Sophie Ferdane.

Le théâtre rencontre quelquefois la littérature et Jean-Philippe-Toussaint écrit La dis­parition du paysage pour Denis Podalydès de la Comédie-Française. C’est avec lui que nous clôturerons cette nouvelle saison. En attendant, tous les artistes et l’équipe de la saison théâtrale de Pau vous souhaitent le plus merveilleux des voyages.

Eric Vigner