Mardi 6 et mercredi 7 novembre 2018 à 20h
Théâtre Saint-Louis

La princesse Léonide, travestie en homme sous le nom de Phocion, arrive innocemment dans la demeure du vieux philosophe Hermocrate, sans rien savoir de ce qu’il en est du désir. Inconsciente de la maladie qu’elle propage dans le jardin philosophique, prise à son propre jeu, elle mène simultanément trois conquêtes amoureuses avec autant de virtuosité que d’innocence. «  Marivaux regarde de tout près comment agit le désir amoureux  : d’où ça part, ça monte, comment ça vient aux lèvres, comprimé, réprimé, comment ça se trahit d’une manière ou d’une autre, comment ça éclate. C’est une maladie, une contagion. Le Triomphe de l’Amour est un saccage, une hécatombe. Hermocrate, sa sœur Léontine et le Prince Agis succombent, non parce qu’ils ont affaire à une femme diabolique, mais à l’Ange, à l’Amour en personne, qu’ils avaient cru chasser du jardin une fois pour toutes.  »

Denis Podalydès

Libertinage et amour absolu sont au rendez-vous de cette comédie sur le désir amoureux et les erreurs de la passion. Dans des costumes d’époque signés Christian Lacroix, la troupe éclatante réunie par Denis Podalydès est accompagnée au violoncelle par le célèbre musicien baroque Christophe Coin.

Comédie en trois actes et en prose (1732)
Mise en scène de Denis Podalydès, Sociétaire de la Comédie-Française
Direction musicale de Christophe Coin Scénographie d’Éric Ruf

Costumes de Christian Lacroix
Production du Théâtre des Bouffes du Nord
Durée du spectacle : 2h05